logo-adandco
Je m’abonne à la newsletter Ad and Co :
Le Datadock, pourquoi et comment le valider ?

Le Datadock, pourquoi et comment le valider ?

Publié le 05-05-2020
Tips Business Datadock Entreprise Formation Libéral Réseau Salarié

Tous les organismes de formation souhaitant un financement par les Opca doivent être répertoriés dans le Datadock. Cette grande base de données a été spécifiquement conçue pour mieux contrôler la qualité des formations disponibles sur le territoire, en définissant des critères d’exigence bien précis. Si cette inscription est souvent une formalité pour les grandes structures, elle peut être complexe et chronophage pour les établissements de moyenne taille ou les indépendants : comment s’y prendre ? Faut-il impérativement être « datadocké » ? Existe-t-il des aides pour remplir cette formalité ?

Le Datadock, est-ce obligatoire ?

Avant toute chose, il faut savoir que l’inscription au Datadock n’est pas liée au droit d’exercer son métier. Autrement dit, il est tout à fait possible de former des professionnels sans avoir réalisé cette démarche préalable.


En revanche, dès lors que l’on souhaite dispenser des formations financées par des Opca ou Opacif, il devient indispensable de se lancer dans le Datadock, car ces organismes acceptent uniquement de soutenir des formateurs répondant à tous les critères fixés par le dispositif.


Concrètement, certains formateurs indépendants travaillant exclusivement en lien avec la clientèle voient le Datadock comme une lourdeur administrative inutile. Pour autant, cette première inscription permet d’avoir d’autres recours si un contrat important s’achève. Même si beaucoup de formateurs apprécient de collaborer directement auprès de la clientèle, l’inscription au Datadock constitue une garantie supplémentaire pour eux, notamment pour agrandir leurs perspectives de développement.

Comment s’enregistrer au Datadock ?

Afin d’être ajouté dans le Datadock, tout formateur doit garantir sa conformité avec les 6 critères de qualité préalablement définis par la loi. Ces derniers se déclinent en 21 indicateurs différents : chacun doit être validé par une preuve. Si la démarche n’a pas pu aboutir (car certains éléments ont été mal remplis, par exemple), le formateur reçoit un mail, et consulte les indicateurs problématiques. Il peut enregistrer de nouvelles preuves et renvoyer son dossier, pour une autre instruction. Cette démarche peut être renouvelée plusieurs fois, jusqu’à l’inscription effective au Datadock.


Une fois le processus terminé, l’organisme de formation ou le formateur est considéré comme référençable par les financeurs de la formation professionnelle continue, à l’image de l’Opca. Toutefois, cela ne constitue aucune garantie, car ces derniers sont libres d’ajouter — ou non — la formation à leur catalogue.

Quelles aides pour réussir son inscription au Datadock ?

Beaucoup de formateurs indépendants restent sceptiques face au Datadock : il s’agit d’une démarche longue et difficile, pour laquelle il est indispensable de réunir plusieurs preuves et une grande quantité de documents administratifs.

De plus, ils savent parfaitement que ce premier pas n’implique aucune valorisation sûre, puisqu’être datadocké ne permet pas d’obtenir un quelconque label qualité, par exemple.

Toutefois, cette initiative profite à de nombreux professionnels, puisqu’elle peut leur offrir de nouveaux contrats avec un financement par les organismes de formation.


Vous rencontrez des difficultés avec le Datadock ? AD and CO peut vous diriger vers ses partenaires, afin de vous aider à valider votre Datadock ! Nous disposons de toutes les solutions pour répondre à vos besoins administratifs.
commentaires
 

Soyez le premier à commenter cet article !

autres articles

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de notre site. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

J'accepte