logo-adandco
Je m’abonne à la newsletter Ad and Co :
Zoom sur la clôture d’exercice comptable : comment procéder ?

Zoom sur la clôture d’exercice comptable : comment procéder ?

Publié le 06-05-2020
Tips Business Aides Artisan Économie Entrepreneur Entreprise Fiscalité Libéral Loi Prestations

Réalisée habituellement à la fin de l’année civile, la clôture de l’exercice comptable permet d’acter la fin d’une période, afin d’en recommencer une nouvelle. Indispensable pour connaître les résultats de son entreprise, cette étape peut aussi devenir une source de stress, car elle implique un important travail administratif.

La réalisation des écritures comptables

La clôture comptable passe par une revue complète de toutes les activités de la structure sur la période en question. Selon sa taille et la nature de son activité, la quantité d’écritures à effectuer peut varier.

Par exemple, on doit aussi bien prendre en compte les entrées que les sorties d’argent, mais également les provisions, les stocks ou encore les investissements.

Une fois ce travail terminé, on édite une liasse fiscale, un bilan comptable et un compte de résultat.

La liasse fiscale et le bilan comptable, pour mesurer la santé de l’entreprise

À l’intérieur de la liasse fiscale, on insère plusieurs informations financières qui doivent être transmises au greffe du tribunal du commerce (ainsi qu’aux éventuels actionnaires, le cas échéant).

Toutes les données présentes sur ce document permettent d’avoir un bilan comptable complet, avec les inventaires, les stocks, l’harmonisation des comptes de gestion, les amortissements, les provisions, le calcul des impôts, etc.

Ces documents comptables donnent une idée claire du développement de l’entreprise, et même de la fiabilité de son modèle économique (ils peuvent constituer la base de projections, par exemple). Ils sont indispensables à titre légal, mais ils demeurent également utiles pour le gérant, qui s’en sert afin d’optimiser autant que possible sa gestion financière.

Le compte de résultat : des rôles multiples

La fin de l’exercice comptable constitue aussi l'occasion d’éditer un compte de résultat, qui recense l'intégralité des recettes et des dépenses. De cette manière, les impôts seront informés des bénéfices ou des pertes, de la trésorerie, et de tous les paramètres qui vont influer sur la fiscalité applicable. Le gérant dispose également d’un document à présenter à ses actionnaires, par souci de transparence.

Pour l’entreprise, le compte de résultat permet de faire le point sur les charges, qu’elles soient fixes ou variables, puis de voir l’impact de chacun des investissements. Avec les conseils d’un expert, on peut tirer profit de ces informations dans un but d’optimisation fiscale.

Quelles sont les obligations à la clôture d’un exercice comptable ?

D’une manière générale, toutes les entreprises ont des obligations comptables qui valent tout au long de l’année. Par exemple, elles doivent être en mesure d’éditer une facture par vente, à conserver pendant 10 ans, numérotée, avec la TVA qui s’applique. Chaque écriture comptable doit être enregistrée mois par mois dans le livre journal pour une meilleure lisibilité.

On tient également un grand livre qui regroupe tous les mouvements et écritures, en essayant de le rendre plus accessible grâce à une bonne distinction entre les fournisseurs et clients (par exemple). Enfin, un livre d’inventaire reste indispensable pour distinguer les actifs des passifs.

Vous redoutez la clôture d’exercice à la fin de chaque mois ? Ad and Co’ peut vous accompagner tous les mois pour mieux anticiper cette phase, pointer et préparer tous les documents que vous présenterez ensuite à votre comptable.
commentaires
 

Soyez le premier à commenter cet article !

autres articles

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de notre site. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

J'accepte